AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

Hé mais ça serait pas
Larcan Sharps
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 02/07/2013
► Messages : 5

► Age : 25
► Emploi : Serveur au Coffee Shop.


MessageSujet: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Mar 2 Juil - 12:30





Larcan Sharps
Garrett Hedlund - Humain libre - Inventé - Tumblr


Je m'appelle Larcan Sharps mais en général on m'appelle plutôt Lan, histoire de faire court. De nationalité britannique je suis né le 10 décembre 1992 à Startford-Upon-Avon tel le Shakespeare du XXème siècle et j'ai donc 20 ans. Je suis serveur au Coffee Shop dans le centre de la capitale londonienne mais aussi Hétéro et Célibataire.

On dit de moi que je suis méticuleux car j'aime le travail soigné. On me désigne également comme calme, réfléchi et joueur. Mais je suppose que ma plus grande qualité reste ma fureur de vivre, mon acharnement sans borne. Mais je suis aussi d'un entêtement à toute épreuve. Mes mots sont aussi aiguisés que mon nom et si j'apparais au premier abord sympathique, c'est parce que je suis un fin manipulateur. Je suis d'une tendresse fourbe à l'image de ceux que l'on appelle "bad boys" ou simplement salauds pour donner dans le familier. Je me considère donc comme quelqu'un de relativement dangereux et profondément rancunier. J'ajouterai enfin que je suis également un grand consommateur de drogues en tout genre et une sorte d'impulsif imprévisible. Vous devez aussi savoir que j'ai souvent tendance à me balader une cigarette dans une main, l'autre plongée dans la poche de mon jean dans une allure décontractée. Je dirais bien que les tatouages sont pour les taulards et les piercings pour les punks mais la vérité est simplement que je préfère claquer mes maigres revenus dans la weed et l'héro'. Je rajouterai enfin que je ne tiens pas en place, j'ai besoin d'un perpétuel changement. Dès que les choses commencent à se tasser, je pars sans prévenir sur un coup de tête.



Il est à présent temps de parler un peu plus précisément de moi ... voulez vous bien? Pour ce qui est de mes opinions politiques je suis plutôt Anti AJE/A&O car je suis un résistant invétéré et que tout ce qui touche de près ou de loin aux vampires me répugne. Je suis pour un retour à la "normale", un monde dans lequel les vampires ne sont rien de plus qu'un mythe.  



Commençons donc par un catalogue non-exhaustif de mes quelques attributs physiques. Je suis blond aux cheveux en bataille lorsque je ne travaille pas et aux yeux d'un bleu-vert très clair. Plutôt grand et bien bâti, je suis assez musclé sans être trop imposant. J'arbore presque toujours un jean délavé et des santiags usées par le temps et les intempéries, me donnant ainsi un certain côté rock'n'roll. Il est rare de m'apercevoir en tee-shirt ou en sweat car je n'ai d'affection que pour les chemises que je ne boutonne jamais entièrement. Il est de plus très rare que je sorte sans mon long manteau noir aux multiples poches intérieures, indispensable à mes yeux. Je ne suis en somme pas réellement porté sur mon apparence mais cela ne m'a jamais fait le moindre tord. Au contraire, mes quelques succès auprès de la gent féminine ne peuvent qu'être dus à ce physique quelque peu sauvage, mon caractère à lui seul ne pouvant charmer une langoureuse demoiselle.
Il faut dire que j'ai un psychique des plus complexes. D'apparence amical je n'ai aucun mal à me rapprocher des gens. Le problème réside dans mon instabilité. Je ne suis pas réellement fiable, voyez-vous. S'il m'arrive d'être réellement de bonne foi, j'agis rarement sans y trouver un intérêt particulier. Je fais partie de cette catégorie de personnes extérieurement insondables. En apparence toujours jovial et souriant, je dissimule un conflit intérieur permanent et un trouble névrotique obsessionnel. Il peut également m'arriver de mon montrer d'une cruauté proche du sadisme, reflétant une bipolarité latente. Je ne suis cependant pas asocial pour autant et je fais en sorte de me montrer sous mon meilleur jour en public. Mais le plus important à savoir est que je nourris une haine sans égale pour les vampires. Mes pensées sont entièrement centrées sur leur extermination et sur les moyens de parvenir à cette fin. Je ne suis pas sans savoir que l'humanité court à sa perte et sans m'en proclamer le sauveur je tâche néanmoins d'en être le défenseur.  



Un cri dans la nuit. Nous sommes le dix décembre dix neuf-cent quatre-vingt douze dans la petite ville de Starford-Upon-Avon et il pleut. Lady Lowell vient de mettre au monde son premier enfant, Larcan. Il m'est étrange de revenir sur cette période de ma vie dont je n'ai absolument aucun souvenir. J'étais issu d'une grande famille, héritage de la noblesse britannique et digne héritier de la maison Lowell. Dès ma naissance donc, j'étais promis à un brillant avenir. Mon père, sir Conrad Lowell était un théoricien du droit et philosophe à ses heures perdues. Non qu'il lui était nécessaire de travailler compte tenu de sa position financière et sociale, il s'adonnait simplement à ses passions auxquelles il accordait tout son temps et son énergie. Ainsi ne prêta-t-il que fort peu d'attention aux murmures échangés dans son sillage.
Le vingt-six février dix-neuf cent quatre-vingt dix-neuf, alors que je suis âgé d'à peine sept ans mon père reçoit un prix pour l'un de ses ouvrages De la connaissance de soi et se doit de se rendre dans la capitale pour l'occasion. Enorgueilli par cette réjouissante nouvelle il décide d'emmener  avec lui ma mère, moi-même et ma jeune soeur Carrie à l'époque âgée de trois ans. C'est avec une joie sans mélange que je m'en allais découvrir Londres et ses merveilles.. C'était du moins ce que je pensais. Car les Lowell étaient loin de découvrir l'ampleur du complot émergeant dans l'ombre, prêt à piller et détruire des années de prospérité et d'abondance. Quelle terrible tragédie, cet accident malencontreux dans la périphérie londonienne !
Horrifié de me découvrir seul survivant du massacre, je partis me réfugier dans l'ombre et la froideur des ghettos de la capitale, persuadé que l'on me traquerait jusqu'à la mort. Je ne saurais dire aujourd'hui d'où la force d'avancer me vint. Je n'avais après tout, aucune connaissance de la dureté du monde extérieur tout enfant que j'étais. Ainsi à sept ans je connu une réalité que j'eus préféré ne jamais connaître.
Les années dans la rue ne furent pas les plus simples. Le vol fut mon premier ami, et le resta. La cruauté des gamins des rues me rendit impitoyable, cruel. Il s'agissait d'écraser ou d'être écrasé. Si les premiers mois furent les plus rudes, je finis bien par m'en accoutumer et je peux aujourd'hui affirmer que la douceur de mon foyer d'antan n'est plus rien qu'un tas de cendres dans ma mémoire.
Nous y voilà donc, Larcan jadis Lowell, désormais plus rien. Je pris le nom de Sharps, en anglais "aiguisé" parce qu'il me fallait affûter mes connaissances et mon caractère pour espérer renaître dans la société. Fuyant la police, les assistants sociaux et les orphelinats je pris moi-même la démarche de m'inscrire à l'école du quartier. Ce ne fut pas chose facile car il me fallut créer de faux papiers, ce qui aurait été impossible sans quelques coups de pouce de mes compagnons d'infortune moyennant certaines contre-parties dont je ne ferais nullement l'étalage. Toujours est-il que je grandissais avec la rage de vaincre d'un homme n'ayant plus rien à perdre.
C'est au sortir du secondaire que je trouvais un emploi au Coffee Shop du centre urbain, une aubaine inespérée. Dans l'incapacité financière de payer des études, je n'avais d'autre choix que de travailler. Employé modèle depuis lors, je fais toujours en sorte d'être un travailleur exemplaire et consciencieux. Grâce à une rémunération tout à fait correcte je possède désormais un logement et un minimum de confort.
Tout aurait donc pu s'arrêter là, n'est-ce pas ? Pourtant, un détail vint assombrir mon existence que je ne pouvais déjà pas qualifier de paisible : l'avènement des vampires. Si certains prétendent que ma haine envers eux vient du fait que je n'ai jamais retrouvé les meurtriers de ma famille et que je reporte ma haine sur eux, je ne suis pas réellement d'accord. Ce qui m'indigne, c'est cette volonté humaine de vivre éternellement. Ceux que j'aimais étaient morts. Ils n'étaient pas éternels et ne reviendraient jamais. Pourquoi certains auraient donc ce privilège ? Et cette activité nocture, cette soif de sang... Tout cela n'est que trop malsain. C'est comme si, à l'image de Dr Jekyll et Mr Hyde, l'homme avait trouvé un moyen de se laisser dominer par ce qu'il y avait de pire en lui. Il préfère tuer plutôt que mourir. Il préfère vivre éternellement dans l'ombre que de briller temporairement sous la lumière. Les vampires sont répugnants parce qu'ils sont le reflet de l'échec humain, l'incarnation d'une folie égoïste. C'est par ces sentiments de haine profonde que je finis par rejoindre la Résistance. Une communauté de gens partageant mes idéaux dans laquelle chacun veille au bien-être de l'autre. Une grande famille, celle que j'ai perdue. Unie dans la douleur, les yeux éclairés par ce même désir de vaincre.
Je ne dirais cependant pas qu'il me fut facile d'y entrer. Les méthodes de recrutement de la Résistance sont pour le moins pointilleuses il me fallut maintes fois prouver que j'étais digne d'en faire partie. Ses membres les plus éminents perquisitionnèrent mon petit studio à différentes reprises. Je fus suivi, épié et jaugé tel un bandit de film américain. Cela aurait pu être source d'amusement si je ne m'étais trouvé dans l'obligation de dissimuler mon lignage. Je ne voulais pas que ces gens pensent que ma haine des vampire n'était qu'un report de la haine envers les meurtriers de ma famille. Il y avait sans doute là-dedans une part de vérité mais il s'agissait de deux combats bien distincts. Les mois se succédèrent ainsi avant que je ne décroche finalement mon titre d'adhérant au sein de ce groupe fermé, et que j'y trouve ma place.



Et puis bon c'est quand même pas mal de savoir qui on est derrière l'écran non? Moi je m'appelle Lae j'ai un certain âge (ou un âge certain). J'ai connu le forum par la grâce de la Providence et j'en pense le plus grand bien. Je serai présent le plus souvent possible, essayant de me connecter au moins une fois par jour. J'ai bien lu le règlement car voilà le code Daybreakers et le mot de la fin sera ... j'arrive pour le meilleur et surtout pour le pire.


(c) kusumitagraph' de ex nihilo


Dernière édition par Larcan Sharps le Mer 10 Juil - 17:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hé mais ça serait pas
Dusty Derris
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 07/05/2013
► Messages : 143

► Age : 28
► Emploi : Bras droit d'Arthur Clayton


MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Ven 5 Juil - 11:49

Bonjour et bienvenue ! Désolée du retard j'étais pas mal occupée.. donc je regarde ta fiche au plus vite et j'en salive déjà !

Mais j'ai une petite question.. peut-être que je me trompe et que tu vas me prendre d'entrée pour l'admin folle (bon aller, j'assume) mais.. est-ce que je me trompe en pensant qu'on se connait ? xD

_________________

The Humain race will bleed, they will serve my need.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hé mais ça serait pas
Larcan Sharps
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 02/07/2013
► Messages : 5

► Age : 25
► Emploi : Serveur au Coffee Shop.


MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Ven 5 Juil - 18:03

Merci, merci. J'espère que Larcan saura attiser ta curiosité !

Nous nous connaissons ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hé mais ça serait pas
Dusty Derris
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 07/05/2013
► Messages : 143

► Age : 28
► Emploi : Bras droit d'Arthur Clayton


MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Sam 6 Juil - 6:36

Ah ah, je lis ta fiche dans la matinée pour en avoir le coeur net.

Bien, non en faite, c'est ton pseudo "Lae" qui m'a fait tilter, j'ai une amie qui semble user aussi de ce pseudo alors je pensais que.. mais il se trouve que non xD

_________________

The Humain race will bleed, they will serve my need.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hé mais ça serait pas
Dusty Derris
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 07/05/2013
► Messages : 143

► Age : 28
► Emploi : Bras droit d'Arthur Clayton


MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Sam 6 Juil - 9:26




London Baby!
Tu as été validé, bienvenue à toi


Une lecture trop courte tant elle fut agréable, m'enfin, je me rattraperai bien sur tes rps ;) J'adore le personnage, tout simplement je suis amoureuse même ! Il y a juste un tout petit point que je voudrais que tu précises, c'est que la Résistance effectue une enquête sur chacun des membres qu'elle est susceptible de recruter donc si tu pouvais griffonner un petit truc pour le souligner et donc préciser que tu as été accepté, de quoi confirmer le truc quoi.
C'est donc avec un grand plaisir sadique que je t'ouvre les portes de l'Enfer mon mignon !


Et bien oui, tu ne rêves pas mon petit chérichou d'amour, tu as bien été validé par un des membres de notre staff. Plein plein de possibilités s'offrent à toi à présent. Mais la première et la plus importante est certainement celle de passer du bon temps en notre compagnie et crois moi nous y veilleront. Mais passé cela il faudrait que tu ailles recenser ton avatar dans ce sujet. Tu peux aussi si tu as des personnages indispensables à ton histoire aller créer des scénarios rien que pour toi tu trouvera les instructions dans ce sujet.

Mais n'oublie pas que nous aimerions en savoir plus sur toi. Certes ta fiche est superbe mais n'oublie pas de t'occuper de tes liens dans cette section (d'ailleurs pour ceux qui ne savent pas coder ou qui ont la flemme nous avons même créé un modèle basique de présentation des liens) et tes topics dans celle là. N'oublie pas qu'il est toujours utile de préciser ce genre de choses, notamment les liens, tu aimes savoir qui est ami avec qui? L'inverse est aussi vrai!

N'oublie pas non plus si c'est le cas de préciser si c'est un double compte mais surtout de recenser ton métier (ou d'en demander un) par ici. Mais plus largement dans la partie Demandes et Recensements tu trouveras tout les moyens d'avoir un logement, lieu ou même rang. :)

Maintenant il ne me reste plus qu'une chose à te souhaiter!
BON JEU PARMI NOUS!


(c) kusumitagraph' de ex nihilo

_________________

The Humain race will bleed, they will serve my need.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hé mais ça serait pas
Larcan Sharps
DEAMBULE A LONDRES




► Arrivé(e) le : 02/07/2013
► Messages : 5

► Age : 25
► Emploi : Serveur au Coffee Shop.


MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer. Mer 10 Juil - 17:47

Merci beaucoup ! J'ai rajouté un petit paragraphe à mon histoire pour clarifier un peu mon entrée dans la Résistance. Sur ce je vais remplir mes autres obligations de ce pas ! Au plaisir de te rencontrer dans un prochain post ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Hé mais ça serait pas
Contenu sponsorisé
DEAMBULE A LONDRES






MessageSujet: Re: Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer.

Revenir en haut Aller en bas
 

Larcan Sharps, oeil d'acier et main de fer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— The Age of Man is Over :: Characterum Album :: Sam, I am Sam-
Sauter vers: